Qu’est-ce qu’une Mattebox ?


La Mattebox

La Mattebox

Il y a beaucoup de choses dont il est difficile de se passer lorsqu’on fait un film. Sur un tournage on a besoin de machinerie, de lumières, de micros, de caméras et d’une multitude d’accessoires qui viennent accompagner la création d’un film. Au sommet de cette liste des éléments indispensables au tournage on trouve le premier compagnon de la caméra, la mattebox (ou matte Box).

1 – La Mattebox, qu’est-ce que c’est ?

Le plus souvent de couleur noire, faite de plastique et de métal, la mattebox est un élément qui vient se positionner au bout de l’objectif de votre caméra.

La mattebox permet avant tout de protéger l’optique de la caméra (l’objectif) des effets parasites de la lumière, tels que ces cercles de lumière provoqués par les rayons du soleil (plus connus sous le nom de flares optiques). Pour empêcher ces parasites, la mattebox est équipée de panneaux de métal amovibles, connus sous le nom de barndoors ou french flags. Ces panneaux, qui peuvent être orientés comme bon vous semble, sont parfois recouverts de velours pour éviter les reflets en provenance du soleil ou des projecteurs.

Mais cet accessoire a d’autres fonctions, il permet notamment d’ajouter des filtres à votre image directement lors de la prise de vue grâce à ses porte-filtres.

DSLR équipé d'une mattebox avec barndoors.

DSLR équipé d’une mattebox avec barndoors.

2 – Les porte-filtres

Lien sponsorisé

Les filtres peuvent tout changer lorsque l’on filme, une ambiance très neutre peut soudainement devenir très contrastée, et cela grâce à une simple plaque de verre de quelque millimètres d’épaisseurs.

C’est donc pour servir au mieux ces petits accessoires bien indispensables que la mattebox est équipée de porte-filtres. Les filtres peuvent être de tailles variables (ces dimensions sont en général exprimées en pouce), on trouve des plaques de verre mesurant par exemple 4×4″, 5×6″ ou bien plus encore.

La force des mattebox c’est de posséder plusieurs porte-filtres (de deux à quatre en général), il est ainsi possible de combiner plusieurs filtres, de les associer pour créer des ambiances uniques et particulière qui permettront au directeur de la photographie de donner à chaque film une esthétique bien précise.

Certaines mattebox sont également équipées de velcro. Ainsi lorsqu’un filtre est ajoutée à l’image, on accroche sur la mattebox un petit label indiquant le filtre qui a été utilisé, cela permet notamment à la scripte de tenir à jour son rapport sans avoir à demander à un assistant caméra ce qui a été modifié.

La Mattebox et ses porte-filtres.

La Mattebox et ses porte-filtres.

Conclusion

On trouve des mattebox à tous les prix, de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros, du plus simple au plus pointu, choisissez votre mattebox en fonction de votre caméra, pensez que si vous avez un DSLR, rien ne sert d’avoir une mattebox adaptée aux gros objectifs de cinéma.

Pensez par ailleurs que les filtres coûtent assez cher et que plus vos porte-filtre seront grands, plus il vous faudra dépenser d’argent lorsque vous vous équiperez en filtres.

La mattebox est donc un outil essentiel à la conception de l’image, elle protège la caméra et ouvre d’immenses possibilités aux directeurs de la photographie. Comme tous les outils elle est là pour vous aider dans votre démarche de création, cependant ne perdez jamais de vue que c’est avant tout votre vision qui fera de votre film un grand film, et non pas le degré de sophistication du matériel que vous utiliserez.

Laisser un commentaire