10 choses à savoir lorsqu’on travaille en équipe sur un film 2


Le travail en quipe

Le travail en équipe

Dire que faire un film c’est un travail d’équipe, c’est comme expliquer qu’il faut un crayon pour écrire, au mieux c’est une évidence, au pire c’est un pléonasme. Il est certain que de nombreuses personnes travaillent ensemble sur ce genre de projets, les artistes et les techniciens œuvrent tous dans un but commun : apporter sa pierre à l’édifice pour que le résultat final soit au moins aussi bon que ce que le réalisateur avait imaginé.

Pourtant le travail en équipe est une mécanique parfois difficile à maîtriser, il faut composer entre les délais de production, les imprévus et la sensibilité de chacun, ce qui n’est pas toujours chose aisée. Dans cet article je vous propose quelques idées pour faciliter votre travail en groupe. Que vous soyez chef d’équipe ou simple technicien, ces 10 conseils devraient vous aider à toujours vous y retrouver sur un plateau de tournage.

1 – Travailler dans l’intérêt du film

C’est sans doute le conseil le plus important, la chose qu’il faut garder en tête du premier au dernier jour de la production : ne travaillez que dans un seul but, l’intérêt du film. Peu importe ce qui vous a fait atterrir sur ce tournage, que vous soyez recommandé par un ami, par votre agent ou que vous ayez simplement répondu à une annonce, dès lors que vous posez un pied sur le plateau, vous devez tout faire pour que le film se fasse au mieux.

Autrement dit, rangez votre ego dans votre poche, quoi que vous ayez fait auparavant, chaque film implique un travail nouveau. Certes, plus vous ferez de tournages plus votre expérience vous rendra efficace sur le plateau, mais n’oubliez pas qu’on n’est jamais à l’abris d’une erreur. Alors travaillez dans l’intérêt du film sans penser à votre carrière et le reste suivra.

2 – Être compétent

Cela pourra sembler évident à certains, mais ne vous embarquez jamais sur un poste dont vous ne possédez pas les compétences requises, cela pourrait avoir des conséquences désastreuses pour votre carrière. Non, on ne devient pas chef d’équipe du jour au lendemain, il y a beaucoup de travail à fournir avant d’en arriver là où on le souhaite.

Pour vous éviter de mettre en danger le film (et de vous retrouver sur liste noire par la même occasion), soyez sûr de pouvoir remplir les fonctions que vous occuperez. Il n’y a pas de honte à ne pas savoir, vous pouvez commencer comme stagiaire, passer troisième, puis deuxième assistant avant de pouvoir devenir, par exemple, premier assistant réalisateur.

3 – Connaître le matériel

C’est un conseil auquel on pourrait dédier un article entier, que vous soyez électricien ou ingénieur du son, assistant caméra ou chef décorateur, vous devez savoir utiliser votre matériel. La théorie ne peut être utile que si elle est associée à une connaissance pratique.

Commencez par lire le manuel, la plupart des réponses à vos questions s’y trouvent. Le reste s’acquiert sur le terrain, au fur et à mesures des films auquel vous participerez. N’attendez cependant pas le premier jour de tournage pour vous renseigner sur le matériel utilisé, essayez de piocher quelques informations techniques pendant la préparation du film, en vous préparant à l’avance personne n’osera mettre en doute votre expertise sur le plateau.

4 – S’équiper en conséquence

Tout bon technicien à ses propres outils, l’électricien possède sa paire de gant pour manipuler les projecteurs, chaque machiniste a une pince multifonction et toute bonne maquilleuse viendra avec ses propres pinceaux.

Lorsque vous prenez part à un tournage, équipez-vous en conséquence. Cela ne veut pas dire que vous devez venir avec tout le matériel nécessaire à la réalisation du film, celui-ci est à la charge de la production. En revanche il est recommandé d’apporter vos outils sur le plateau, vous serez toujours plus efficace si vous savez parfaitement utiliser vos accessoires de travail (vous voyez on y revient toujours). Alors n’hésitez pas à apporter vos chaussures porte-bonheur ou votre pince fétiche partout avec vous, ça sera toujours utile, je vous le garantis.

5 – Faire ce qu’on vous dit de faire

C’est un conseil tout simple et pourtant incroyablement important. Dès lors que vous appartenez à une équipe technique (lumière, décor, son, image, etc…) vous devez suivre les directives de votre chef de poste.

Le film repose sur une infinité d’actions réalisées par un grand nombre de techniciens, si une seule de ces actions venait à ne pas être faite correctement, tout le film pourrait se retrouver en danger. Votre chef de poste n’est pas là pour le plaisir de donner des ordres, il est là pour vous indiquer où poser la pierre pour consolider l’édifice. Prenez donc les choses avec légèreté (mais avec sérieux), et dites-vous que chacune de vos actions, aussi minime soit-elle, contribue et garantie la bonne réalisation du film.

6 – Être autonome

Lien sponsorisé

Il est rare que l’on ait le temps de se reposer sur un tournage de film, il y a toujours beaucoup des choses à faire, et c’est pourquoi il est très important que vous preniez des initiatives sur le plateau.

Autrement dit, il est interdit de se tourner les pouces, un technicien qui ne fait rien c’est un technicien de trop, alors dans l’intérêt de votre carrière, soyez actifs sur le plateau. Prenez les devants, puisqu’il n’y aura pas toujours quelqu’un derrière vous, anticipez les choses, dégagez le matériel, vérifiez la sécurité ou bien préparez le plan suivant. Du moment que vous prenez des initiatives dans l’intérêt du film, vous serez à votre place. Un bon technicien est un technicien autonome.

7 – Garder la cohésion de groupe

La cohésion est l’une des composantes essentielles au travail en groupe. Lorsque l’on félicite votre équipe pour la qualité de son travail, les honneurs retombent sur chacun des membres de cette équipe, dont vous. Il en va de même pour les reproches, si quelqu’un de votre groupe fait une erreur c’est toute l’équipe qui est responsable.

Cela signifie qu’on se sert les coudes sur un plateau de tournage, si votre collègue accessoiriste fait une erreur, il en va de la responsabilité de tout le département des accessoires, pas seulement de votre collègue. Vous pourrez ensuite régler vos comptes entre vous, et éventuellement prendre les décisions qui s’imposeront en fonction de la gravité de l’erreur commise. Mais face au réalisateur, face à la production et face à toutes les autres personnes sur le plateau, c’est votre équipe qui a fait une erreur, et pas simplement le ripeur ou le chef décorateur.

8 – Régler ses comptes en fin de journée

Dans le meilleur des mondes il n’y aurait pas besoin de donner ce conseil, pourtant tout travail d’équipe nécessite des ajustements de temps à autre, des remarques à faire aux collègues, des reproches parfois. Toute critique est bonne du moment qu’elle est constructive et qu’elle est faite dans l’intérêt du film.

Néanmoins ne réglez jamais vos comptes pendant le tournage, c’est absolument essentiel. Attendez toujours la fin de la journée pour remettre les pendules à l’heure avec vos collègues. Il n’est pas acceptable de perdre du temps pendant le tournage parce que deux techniciens règlent leurs comptes, c’est un manque de professionnalisme qui retardera à coup sûr le film et pourra même le mettre en danger si la situation ne se débloque pas.

Si pendant le tournage quelque chose vous dérange, serrez les dents et attendez le soir. Au cas où la situation serait vraiment intenable, vous disposez de la pause de midi pour accorder les choses. Et n’oubliez pas que la plupart des conflits peuvent se régler avec calme et courtoisie, du moment que vous le faites à la fin de la journée.

9 – Ne pas oublier les autres corps de métier

L’équipe de tournage regroupe une multitude de professions, de l’équipe qui créé les costumes aux techniciens qui gèrent le son, en passant par les machinistes qui posent les travellings et la scripte qui assure la continuité de l’histoire, chacun doit effectuer un travail bien précis.

Gardez toujours en tête que vous n’êtes pas seuls sur le plateau, que si vous devez installer la lumière pendant que le chef-opérateur fait son cadre, il y a aussi un ingénieur du son qui essaye de poser ses micros sur le comédien qui est en train de se faire maquiller. N’oubliez jamais que votre travail n’a de valeur que si il est compatible avec celui des autres corps de métiers, sans quoi vous perdrez du temps sur le tournage, c’est inévitable.

10 – Être réactifs et inventifs face à l’imprévu

Je conclurai cet article par un conseil plus large. N’oubliez jamais que quelque soit votre expérience, il arrivera toujours quelque chose d’imprévu, une situation qui vous sera inédite et à laquelle vous ne serez pas préparés. C’est précisément dans ce genre de cas qu’il vous faudra être réactifs et inventifs, car vous serez souvent seuls pour trouver rapidement les solutions qui s’imposent.

Quelque soit votre corps de métier, ce sont votre expérience et vos compétences qui vous permettront de surmonter ces situations imprévues. Alors n’ayez pas peur d’innover, les situations les plus critiques accouchent souvent des plus beaux moments de création, voyez cela comme une opportunité et tout ira bien, c’est promis.

Épilogue

J’espère que ces conseils vous seront utiles, vous êtes bien sûr libres de les adapter à votre sauce et de les transformer en fonction de votre expérience. Cependant gardez toujours en tête qu’un film ne se fait jamais seul et qu’un technicien peut parfois faire pencher à lui seul la balance du côté de la réussite.

Post-scriptum

Peut-être qu’en lisant cet article vous trouverez qu’il manque un conseil qui vous paraît pourtant essentiel, alors n’hésitez pas à partager vos idées dans les commentaires et dites-nous ce que selon vous doit représenter le travail d’équipe.


Laisser un commentaire

2 commentaires sur “10 choses à savoir lorsqu’on travaille en équipe sur un film